Pilotage d’un avion de ligne

9 janvier 2012
By

Il est aujourd’hui faisable de se mettre aux commandes d’ un Airbus 320 en simulateur de vol professionnel. Cette pratique unique est pratiquée dans un espace de qualification des pilotes professionnels en France. Ces PNC partiront à postériori œuvrer pour l’aérien. Les simu sont des chefs d’œuvre de techniques, déplacés par des vérins électriques, qui reproduisent fidèlement les déplacements d’un aéronef. Cette expérience est particulièrement aimée par les passionnés d’aviation, mais aussi par les passionnés qui veulent saisir la profession de pilote de ligne. Les personnes sont reçus par un pilote pro sur le centre d’apprentissage. Un court briefing de 30mn est prodigué puis s’entame la séance de simulateur. L’individu peut élire son aéroport de départ et son point d’arrivée.

Le participant pourra aussi choisir les conjonctures climatiques tout comme les surprises qui peuvent arriver en vol. Les férus de simulation aiment. Cependant tout comme les personnes qui ont peur en avion. Certaines personnes ont peur de prendre l’avion du fait d’une désagréable expérience de vol. Des individus ont ressenti des turbulences difficiles, comme certaines circonstances totalement insupportables telle qu’ être atteint par un éclair en cours de vol, ou aussi un phénomène de dépressurisation. Toute situation durant le vol catastrophique commet une panique du prochain départ. Afin de se battre contre cette peur et cette peur de l’avion. Les simulateurs professionnels sont maniés par les psychologues pour dispenser des préparations antistress pour combattre contre la peur en avion.

Ces préparations sont faites sur mesure et faits à l’individu pour une supérieure efficacité. La préparation de 3h consent au postulant d’appréhender l’aérodynamique d’un avion et de se mettre en condition, directement aux commandes d’un avion de ligne. Assisté d’un psychologue, l’individu combat ses peurs pour mieux les appréhender et les battre. Les simulateurs conseillés sont des simulateurs Airbus et simu Boeing. La diposition de piloter l’Airbus et le simu Boeing sont dissemblables. La façon de pilotage Airbus est recentrée sur le manche – vous créez une impulsion sur le joystick et l’avion va garder la position qui vient de lui être établi, sans garder l’attaque sur le manche à balai. Ceci s’avère très bizarre pour un candidat. A l’opposé, le simu Boeing garde un sentiment de vol classique. Le manche est usuel, et il est requis de conserver l’angle sur le manche pour permuter l’attaque ou l’angle de l’aéroplane.

Pour chercher de l’altitude, vous tirez sur le manche à balai, et il faut maintenir cette angle pour continuer à monter. A l’opposé sur l’A320, vous activez un attitude de hausse, et il est possible de oublier le manche. L’avion maintient son angle de montée. Afin de replacer l’équilibre, vous devrez ensuite opérer sur le manche pour recouvrer l’assiette originelle. Il n’existe pas de choix parfait pour votre simu B737, tout dépend des envies des individus. Mais certainement, l’activité en simulateur est exceptionnelle.

Tags: ,

Comments are closed.